Fabrication SHA, renouvellement des traitements, Télésoins, Facturation des masques, Contrôles de la DGCCRF

Point info USPO du 19/05/2020 à 18h

Fabrication de SHA et renouvellement des traitements prolongés

 L’arrêté du 18 mai prolonge la possibilité pour les pharmacies d’officine de fabriquer de la solution hydroalcoolique jusqu’à la fin de l’état d’urgence sanitaire, soit jusqu’au 10 juillet. Les conditions de fabrication et les modalités de vente restent identiques. L’USPO demande une prolongation supplémentaire au moins jusqu’à la fin de l’année 2020.

Les dispositions relatives aux renouvellements des traitements sont également prolongées.

  • Les traitements chroniques, les médicaments stupéfiants ou assimilés, les hypnotiques et anxiolytiques peuvent être prolongés jusqu’au 11 juin, à condition que le patient soit dans l’impossibilité de consulter son médecin.
  • Les dispositifs médicaux peuvent être prolongés jusqu’au 11 juin.
  • Les traitements substitutifs aux opiacés peuvent être prolongés jusqu’à la fin de l’état d’urgence sanitaire, soit jusqu’au 10 juillet, à condition que le patient soit dans l’impossibilité de consulter son médecin.

 

Télésoins autorisés en pharmacie

A la demande de l’USPO, le Ministère de la Santé autorise, par arrêté, les pharmacies d’officine à réaliser des entretiens pharmaceutiques (asthme, AVK, AOD) et des bilans partagés de médication en télésoin.

Cette autorisation est conditionnée à la réalisation préalable d’un premier entretien en présence du patient à la pharmacie ou à domicile, permettant ainsi de poursuivre les entretiens pharmaceutiques et les bilans partagés de médication débutés avant la crise sanitaire.

Pour les patients en perte d’autonomie, la présence d’un aidant est requise.

Les entretiens pharmaceutiques et bilans partagés de médication réalisés en télésoin sont rémunérés dans les conditions habituelles.

La Haute Autorité de Santé (HAS) met à votre disposition une fiche pratique pour la mise en œuvre des télésoins (disponible sur le site de la HAS ou sur le site www.uspo.fr)

 

Des contrôles systématiques de la DGCCRF pendant la crise sanitaire

Le sondage de l’USPO, mené entre le 17 et le 19 mai, confirme le caractère systématique des contrôles de la DGCCRF pendant la crise sanitaire[1].

54% des pharmaciens interrogés indiquent avoir été contrôlés au moins une fois et 19% ont été contrôlés deux fois et plus par la DGCCRF en seulement deux mois.

Peu de contrôles ont donné lieu à un avertissement (moins de 10%) et encore moins à une sanction financière (moins d’1%).

Les conditions d’exercice des pharmacies d’officine se sont complexifiées pendant la crise sanitaire. Les pharmaciens d’officine et leurs équipes sont en première ligne pendant cette épidémie. Aussi, l’USPO juge incompréhensible et inacceptable l’augmentation des contrôles systématiques de la DGCCRF et ce ciblage accentué vers les pharmacies.

Nous avons transmis les résultats de ce sondage au Ministère de la Santé et au Ministère de l’Economie afin de les alerter et de retrouver un rythme de contrôle normal.

 

Tests sérologiques rapides Covid-19  – la position de la HAS

Le 18 mai, la Haute Autorité de Santé (HAS) a indiqué que les tests sérologiques rapides (TDR et TROD) trouvent leur place dans la surveillance épidémiologique et la stratégie diagnostique de la maladie Covid-19.

Selon l’instance, les TROD Covid-19 peuvent être réalisés par les pharmaciens d’officine. Elle recommande leur utilisation pour les personnels soignants et d’hébergement collectif et pour les patients symptomatiques sans signe de gravité s’ils rencontrent des difficultés d’accès à un laboratoire de biologie médicale.

La HAS estime, en revanche, prématuré le recours aux autotests.

Au regard de cette position, l’USPO confirme et réitère sa demande aux pouvoirs publics d’intégrer les pharmacies d’officine dans une véritable stratégie de dépistage grâce aux TROD et de laisser le choix aux patients de venir en première intention sans prescription à l’officine comme pour les TROD Angine.

[1] Sondage mené entre le 17 mai et le 19 mai – 4404 réponses

 

Distribution des masques et procédure de facturation

Une réunion devait se tenir le 19 mai avec l’Assurance maladie pour finaliser la procédure de facturation pour la distribution de masques aux personnes contact Covid-19 et aux professionnels. Cette réunion ayant été reportée, nous vous recommandons d’utiliser, pour les personnes contact Covid-19, le numéro du médecin traitant ou à défaut le nouveau numéro médecin fictif à créer 291991438. Pour les professionnels, nous vous recommandons d’utiliser également ce même numéro fictif. Cette procédure peut s’appliquer pour les dossiers mis en attente depuis le 11 mai.

Pour rappel, les pharmacies d’officine sont indemnisées pour la délivrance des masques aux patients Covid-19, aux personnes contact Covid-19 et aux professionnels listés ci-dessous. En dehors de ces cas, la facturation des masques à l’Assurance maladie est interdite.

TABLEAU A IMPRIMER ICI

 

Publication : 19 mai 2020 | Catégorie(s) : , ,