Aspirine et paracétamol pourraient ne plus être vendus en accès libre

L’Agence du médicament cherche à limiter les risques liés à un mauvais usage des médicaments, comme le Doliprane, vendus sans ordonnance. Ils pourraient bientôt être obligatoirement rangés derrière le comptoir des pharmacies et non plus en accès libre dans les rayons.

[...]

Cette information est réservée aux adhérents de l'USPO.

Vous êtes déjà adhérent ? Connectez-vous

Publication : 3 octobre 2019 | Catégorie(s) :