Vaccination anti-grippale, Dispensation adaptée, Tag positif

POINT INFO USPO DU 9 NOVEMBRE 2021

 

Vaccination antigrippale en officine : l’élargissement de la population cible inscrite dans le droit commun

L’arrêté du 6 novembre autorise les pharmaciens d’officine à vacciner contre la grippe les personnes majeures non ciblées par les recommandations vaccinales en vigueur.

Cette autorisation est pérenne puisqu’elle est désormais inscrite dans le droit commun.

Longtemps souhaitée par l’USPO, cette décision atteste du rôle essentiel du pharmacien d’officine dans le renforcement de la couverture vaccinale.

Attention, cette décision reste conditionnée à la stratégie de priorisation souhaitée par le Ministre. Les pharmaciens pourront donc vacciner la population majeure hors cible à partir du 23 novembre 2021.

Pour rappel, et dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire, les préparateurs sont également autorisés à vacciner contre la grippe les majeurs ciblés par les recommandations vaccinales en vigueur dès à présent, et la population majeure hors cible à partir du 23 novembre.

 

Dispensation adaptée – versement des indemnités

En février 2020, l’USPO avait signé un avenant conventionnel relatif à la dispensation adaptée, reconnaissant et valorisant pour la première fois l’intervention pharmaceutique.

Pour rappel, ce dispositif incite financièrement le pharmacien à dispenser la juste quantité de médicaments prescrits correspondant à la situation du patient.

L’assurance maladie verse depuis quelques jours les indemnités « DAD » aux 16 500 pharmacies ayant participé à cette intervention pharmaceutique. L’indemnité globale versée aux officines est de 7,9 millions d’euros pour 6,28 millions de DAD au prix unitaire d’1,26 euro.

L’USPO se félicite de l’investissement des pharmacies et propose d’approfondir ce dispositif dans le cadre de la prochaine convention pharmaceutique.

 

Un TAG positif = prise en charge du parcours Covid

Pour rappel, si une personne ne disposant pas d’une prise en charge du TAG (non vaccinée par exemple) est dépistée positive, elle entre néanmoins dans le parcours de soins Covid-19 classique.

A titre d’exemple, le pharmacien inscrit le résultat du test “positif, négatif ou indéterminé” dans Sidep et peut réaliser le contact tracing facturé à l’assurance maladie 30 euros, les trente masques dispensés par le pharmacien, le test RT-PCR de confirmation et de criblage sont bien pris en charge.

 

Convocation pour un soin programmé = prise en charge du test de dépistage

Les personnes disposant d’une convocation nominative émise par l’établissement de santé pour un soin programmé mentionné sur cette convocation bénéficieront de la prise en charge du test de dépistage (TAG ou RT-PCR).

L’ordonnance médicale n’est donc plus nécessaire dans ce cas précis pour bénéficier d’une prise en charge du test de dépistage (source : arrêté du 8 novembre).

 

Visioconférence de l’USPO – dimanche 21 novembre à 10h

A vos agendas ! La prochaine visioconférence de l’USPO aura lieu le dimanche 21 novembre.

Pierre-Olivier Variot, Président de l’USPO, répondra à vos questions sur l’actualité Covid-19.

Inscrivez-vous dès à présent en cliquant sur : https://attendee.gotowebinar.com/register/8124488649134955023

 

Publication : 9 novembre 2021 | Catégorie(s) :